Article "Le Parisien" - 24 avril 2017

Présidentielle dans le Val-d’Oise : le FN va « aller chercher les voix les unes après les autres »

 

  Pour Mikaël Sala, le patron du FN dans le Val-d’Oise, cela ne fait absolument aucun doute : « Marine Le Pen sera la nouvelle présidente de la République Française le 7 mai ». Dans le département, la candidate frontiste a bouclé le 1er tour de la présidentielle en 4e position avec 17,2 % des suffrages, contre une 3e place et 15,6 % des suffrages en 2012.

En cinq ans, le FN a néanmoins gagné plus de 11 000 voix, passant de 83 102 à 94 384 électeurs. « On progresse partout y compris dans le Val-d’Oise, se réjouit Mikaël Sala. L’île-de-France reste un territoire à conquérir pour nous. Historiquement, ce n’est pas là où on fait nos plus gros scores. » Il se dit pourtant convaincu « qu’une partie des électeurs de François Fillon, malgré ses consignes de vote, de Nicolas Dupont-Aignan et de Jean-Luc Mélenchon vont se reporter sur Marine Le Pen au second tour ». « Les électeurs de Macron se sont surmobilisés alors que nous, on a encore une réserve », estime-t-il.

Pour les militants FN du Val-d’Oise, le programme des deux prochaines semaines sera donc « identique à celui des six derniers mois ». Tractage dans les marchés, boîtage, collage d’affiche et porte-à-porte. S’il ne souhaite pas encore s’épancher sur leurs lieux et dates de leurs interventions, la méthode pourrait varier selon les territoires. « On ne milite pas pareil à Pontoise qu’à Sarcelles, poursuit Mikaël Sala. Chaque chargé de mission aura toute l’attitude sur sa circonscription de s’organiser comme il l’entend. On va aller chercher les voix les unes après les autres. Chaque nouvelle sera une victoire. »

La stratégie ? « Pour convaincre, on n’a rien besoin de faire d’autres que d’être là. Ce ne sera pas difficile de convaincre les Français. Ils ne sont pas dupes et ils en ont assez d’être pris pour des imbéciles. »